espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Comment réduire l'impact environnemental de mes mails ?

Aujourd’hui, le Doc s’intéresse à une consommation d’électricité en très forte croissance dont nous ne payons qu’une petite partie via nos factures d’électricité domestique : Internet.

Quand on vous dit "Internet", vous avez probablement des images en tête tel qu'un ordinateur, un smartphone, un accès à des contenus écrits, des vidéos, etc...

Le Doc vous propose une autre image d'internet :

Ce que le Doc veut vous montrer avec cette vidéo c'est que la consommation domestique induite par l'utilisation d'internet n’est que la partie émergée de l’iceberg d’ébriété énergétique. Lorsque nous cliquons sur "Envoyer" nous ne sollicitons pas uniquement une consommation d'électricité de notre ordinateur ou téléphone mais déclenchons bien une réaction en chaine sollicitant des serveurs qui fonctionnent 7jours sur 7, et 24 heures sur 24...

ADEME

En France, l’infrastructure numérique engouffre annuellement la production de 9 réacteurs nucléaires !

Après s'être interrogé sur les consommations liées à nos box internet ainsi qu'aux consommations liées à nos recherches internet, le doc s'interroge et mène l'enquête sur les mails !

Les mails voyagent-ils légers ?

Dans le monde, il s’échange chaque année plusieurs centaines de milliards de courriels (spams compris).

Si on regarde le cas d’une entreprise française, chaque personne reçoit environ 60 courriels et en envoie plus de 30 par jour !

Deux chiffres marquants nous sont donnés par l'ADEME, L'envoi de :

  • 33 courriels d’1 Mo à 2 destinataires par jour et par personne génère annuellement des émissions équivalentes à 180 kg de CO2, ce qui équivaut à plus de 1 000 km parcourus en voiture
  • 1 courriel avec une pièce jointe de 1 Mo consomme 7,5 g équivalent de fer, soit le poids d’une pièce de 1€

Qu'est ce que je peux faire pour réduire l'impact de mes mails ?

Bien sur, le Doc pourrait vous dire que la meilleure manière de réduire l'impact de vos mails est d'en envoyer moins... Mais parfois nous n'avons pas le choix, alors il vous est possible de jouer sur 3 aspects :

1. le nombre de destinataires

Décupler ce nombre augmente d’un facteur 4 l’impact climatique ! Il est donc important de le réduire au maximum.
Une astuce ? Par exemple ne pas cliquer systématiquement sur "Répondre à tous" !

2. le poids des pièces-jointes

Plus un courriel est « lourd », plus il nécessitera d’énergie pour voyager. Ainsi, il faut limiter le poids des éventuelles pièces-jointes.
Une astuce ? Stocker les documents en ligne et envoyer uniquement le lien pour permettre aux destinataires de les consulter. N'oubliez pas de les supprimer une fois que vous n'en avez plus l'utilité !

3. la durée de stockage

Penser régulièrement à supprimer les courriels dont vous n’avez plus besoin. S’ils contiennent des pièces-jointes importantes, télécharger-les sur votre ordinateur puis effacer-les de votre boite mail.
Une astuce ?
Allez faire un tour dans vos dossiers « Messages envoyés » et « Corbeille » ce sont souvent des mails que nous n'avons pas besoin de conserver.


Aller plus loin ? Une formation Dr Watt débute peut-être prochainement proche de chez vous !