espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Le changement d'heure & les économies d'énergie

Passage à l'heure d'hiver réussi ! Vous avez débattu pendant de longues pause café : "Mais au fait on avance ou on recule d'une heure ? Du coup on perd ou on gagne une heure de sommeil ?"

Changer d'heure pour faire des économies ?

C’est à partir de 1976 que le gouvernement français a mis en place le changement d’heure suivant :

  • en hiver, 1 h de plus que l’heure moyenne de Greenwich
  • en été, 2 h de plus.

La raison de cette décision est à chercher au croisement du 1er choc pétrolier de 1973 (multiplication par 4 du prix du baril de pétrole) et de la grande proportion d’électricité produite à l’époque par des centrales thermiques au fioul.

L’idée était de faire des économies en jouant notamment sur l’éclairage.

Mais... Oui, il y a toujours un "Mais" avec Dr Watt !

Pour l’année 2009, l’ADEME a évalué que le gain annuel (toujours sur l’éclairage) était de 440 GWh ; une actualisation, toujours de l’ADEME, pour ces dernières années nous donne environ 350 GWh soit l’émission de 35 000 tonnes de CO2 évitées. Je prends ! (petit rappel : un GWh, c’est 1 million de kWh.)

Si nous ramenons ce nombre (350 GWh) à la consommation annuelle globale d’électricité en France, on arrive à une économie de 0,07 %. Alors c'est bien mais cela ne suffit pas... On peut donc se demander comment faire un peu plus.

Comment économiser au moment du changement d’heure ?

Le jour J du passage à l’heure d’hiver, on pense bien sûr à changer l’heure de sa montre, de son téléphone portable ou de l’horloge de la cuisine. Mais pense-t-on à la programmation de son chauffage ?
Si vous êtes déjà équipé.e, bien penser à changer l’heure sur votre programmateur. Comme nous allons « enlever » une heure à nos appareils, ce qui était 7h du matin va devenir 6h et ce qui était 23h va devenir 22h. Ainsi, changer l’heure sur votre programmateur permettra que le chauffage ne se mette pas en route au milieu de la nuit !

Rappelons qu’une programmation adaptée peut vous faire économiser 10 à 20 % de votre consommation liée au chauffage.

Et puis pendant que nous y sommes, parlons aussi température(s) de régulation : il est recommandé de chauffer à 19°C pour les pièces à vivre (salon, salle à manger) et à 16°C pour les chambres à coucher.

Vous hésitez à maintenir 23°C partout pour rester en t-shirt ? Rappelons qu’un degré supplémentaire, c’est en moyenne 7 % de consommation d’énergie en plus ! Comme disait la grand-mère du Doc : « L’hiver, j’me chauffe au pull ! »

Dernière chose : inutile de changer radicalement la température de consigne toutes les heures ou même tous les jours, notre corps nécessite une semaine pour s’habituer à une nouvelle température.


Aller plus loin ? Une formation Dr Watt débute peut-être prochainement proche de chez vous !